La maladie d’amour, c’est quoi ?

Le cœur qui s’effrite, ce sentiment, voire cette douleur qu’exprime notre corps après une rupture ou une déception amoureuse… Le mauvais côté de la pièce d’une relation amoureuse. Vous venez d’être trompée ? Il est infidèle ? L’homme que vous aimez ne vous aime pas en retour ? Vous vous sentez détruite, le cœur brisé ? C’est presque physique tellement c’est douloureux, c’est ce que nous appelons la maladie d’amour. Un fléau fréquent qui peut mener au burn-out, à la dépression et qui au “mieux” nous plonge dans une extrême douleur. Essayons ensemble de comprendre d’où vient la maladie d’amour et comment ne pas se laisser sombrer. 

La maladie d’amour, un mal fréquent ? 

Il faut savoir que ce qu’on appelle la maladie d’amour n’est pas juste une jolie chanson ou un simple sentiment de déception. Ce sont de réels symptômes qui frappent ceux qui après une déception amoureuse, n’arrivent pas à s’en remettre. Ou en tout cas pas facilement. La maladie d’amour c’est ressentir physiquement et psychologiquement un mal-être voire de la douleur physique. Les personnes étant en couple depuis longtemps ou aimant de manière très forte une personne qui les rejette sont les plus touchées. Mais les symptômes de la maladie d’amour peuvent aussi toucher certaines personnes qui ont été rejetées plusieurs fois et qui perdent alors confiance en elles. Si la maladie d’amour arrive trop souvent et détruit certaines personnes, c’est tout de même une maladie qui n’est pas si fréquente.  

Elle arrive lorsque la raison ne parvient plus à contrôler les sentiments. Bien sûr chacun de nous a déjà connu une rupture ou une autre déception amoureuse. Les premiers jours, nos pleurs sont intarissables, nous pensons ne jamais nous en remettre. Mais nous ne sommes pas malades pour autant car notre raison nous pousse à nous relever. Les malades d’amour n’y parviennent pas, au bout d’une semaine, d’un mois, d’une année… S’ils ne sont pas pris médicalement et/ou psychologiquement en charge, ils peuvent ne jamais s’en remettre.  

La maladie d’amour, si elle n’est pas diagnostiquée à temps peut mener à la dépression et peut couper une personne de son rapport au monde. Il est très important d’aider ses proches en détresse, de les ramener à une vie sociale et si on ne peut rien faire, de les aiguiller vers un médecin. La maladie d’amour, aussi appelée maladie du cœur brisé, doit être prise au sérieux par celui qui en est la victime autant que par ses proches. 

Symptômes du cœur brisé ou de la maladie d’amour

Pour la prendre au sérieux, déjà faut-il savoir la reconnaitre et la comprendre. C’est pourquoi nous allons étudier ensemble quels sont les symptômes du cœur brisé les plus fréquents de la maladie d’amour. Il y a des symptômes psychiques (les premiers que l’on remarque) et des symptômes physiques, souvent tus par celui qui les ressent.  

Les symptômes psychiques du cœur brisé 

La maladie d’amour n’est pas qu’une simple tristesse mais celle-ci en est le premier symptôme. La tristesse avec la mort du couple ou est appelé deuil du couple. La personne atteinte va s’en remettre avec le temps. La personne atteinte du cœur brisé va aussi ressentir une vive douleur et être parfois irritable. Elle ne voudra plus sortir et rejettera toute sociabilité. Elle peut aussi devenir déprimée ou faire un burn-out. Ces symptômes sont très graves et peuvent détruire une vie. La première chose à faire est donc de trouver conseil auprès de quelqu’un de confiance. Si les amis ne parviennent pas à aider la personne, aiguillez-la vers un psychologue.  

Les symptômes physiques de la maladie d’amour 

Les premiers symptômes sont souvent une douleur dans le ventre, une digestion perturbée ou des pleurs intarissables. De plus, les victimes du cœur brisé peuvent ressentir de l’apathie (elles n’ont plus rien envie de faire), des démangeaisons, avoir des vomissements de stress. Mais le symptôme le plus grave de la maladie d’amour est un autre symptôme physique. Dans de très rares cas (1% des personnes diagnostiquées comme ayant les symptômes de la maladie d’amour), une étude a prouvé qu’une déception amoureuse pouvait littéralement “briser le cœur” de quelqu’un. La mort d’un conjoint, une rupture violente, une grande déception entrainent un excès de production des hormones du stress comme l’adrénaline. Ils peuvent amener le myocarde, le muscle du cœur de la victime à gonfler, dysfonctionner et parfois s’arrêter.  

Ce symptôme touche majoritairement les femmes (90% des cas) et plus encore les personnes âgées ou ayant déjà des fragilités physiques et/ou cardiaques. Il faut donc prendre très au sérieux la maladie du cœur brisé, ou maladie d’amour. Et si possible essayer de modérer certaines annonces qui peuvent choquer une personne fragilisée. Ce dernier symptôme est très rare et très dangereux mais les autres, plus récurrents sont tout aussi dangereux s’ils ne sont pas pris en charge. 

J’ai le cœur brisé que faire ? 

Si vous avez ressenti et surtout si vous ressentez encore ces symptômes plusieurs semaines ou plusieurs mois après votre déception amoureuse, vous vous dites surement “Si j’ai le cœur brisé, que faire ?”. Il faut savoir qu’il y a des techniques et des moyens de se sortir soit même de cette mauvaise passe. Bien sûr si cela vous semble trop difficile, n’hésitez pas à aller voir les urgences, un médecin ou un psychologue (en fonction de vos symptômes).  

Sentiment de trahison 

Vous vous sentez peut-être trahie ? Lorsqu’une maladie d’amour est liée à une rupture, à l’infidélité de votre partenaire ou à un amour non partagé, il est naturel que vous vous ayez un sentiment de trahison. La raison ne parvient pas à reprendre le dessus sur nos sentiments amers car même pour elle, ce qui s’est produit est impardonnable. Ce sentiment de trahison est souvent impossible à oublier dans un couple où il y a eu infidélité. C’est pourquoi la majorité des couples ayant connu cette déception finissent par rompre. Si votre maladie d’amour est liée à ce sentiment de trahison, la première chose à faire est de vous exprimer auprès de la personne contre qui vous ressentez cette colère. Si vous n’y parvenez pas, parlez-en avec quelqu’un d’autre, un ami, un conseiller, etc. 

Perte de confiance en soi 

Parfois, vous vous dites “j’ai le cœur brisé” mais ce qu’il se passe en vous, c’est une forte perte de confiance. La maladie d’amour peut être liée au rejet d’une autre personne voire à plusieurs rejets de suite. Vous en venez à vous demander si vous pourrez encore retrouver l’amour. Vous vous dites que vous n’êtes pas une personne qui peut être aimée. Et vous avez tort ! La perte de confiance est une émotion tout à fait compréhensible, mais elle ne doit pas devenir une habitude et empoisonner votre quotidien. Ici aussi vous devez trouver le moyen de vous en remettre. Si vous souhaitez, nous vous conseillons une méthode pour retrouver confiance en soi. Mais vous pouvez aussi en parler avec un psychologue, une amie, ou même votre conseiller en voyance. Lui saura vous dire quand et comment vous parviendrez à retrouver l’amour. 

La dépression amoureuse 

Mais ces conseils pour s’en remettre, ils ne sont bons que pour ceux faiblement atteint par la maladie d’amour. Ceux d’entre vous pour qui le mal-être dure au jour le jour depuis trop longtemps. Pour certaines personnes, la maladie d’amour, plus qu’un mal-être, se transforme en dépression amoureuse. C’est le stade d’après et le stade le plus grave de la maladie d’amour au niveau psychologique. Il est important d’en parler, de lever le tabou sur cette réalité qui touche trop de personnes chaque jour, dans l’ombre. 

On estime aujourd’hui qu’une personne sur cinq a connu ou connaîtra une dépression au cours de sa vie. La rupture amoureuse ou la perte de son conjoint sont des facteurs accélérant ou aggravant cette réalité. La dépression amoureuse Est-ce qu’on appelle une dépression réactionnelle : elle s’installe en réponse à un mal-être soudain voire traumatisant. Pour savoir si vous en êtes au stade de la dépression amoureuse, faites la liste de ces symptômes, si vous les ressentez tous ou nombre d’entre eux, il est alors probable que vous alliez plus mal que vous ne le pensiez. Il devient alors impératif d’aller voir un professionnel de la santé !  

Troubles du sommeils, douleur sourde, tristesse insurmontable, vide émotionnel (lien et), troubles de l’alimentation, pensées néfastes (idées tournant en boucle, ressassement de souvenirs), sentiment de culpabilité, asthénie, perte d’envie, perte de l’estime de soi, pensées suicidaires… Tous ces symptômes pris à part sont déjà inquiétants. Certains demandent une médication, mais pour en soigner la globalité, il est nécessaire de voir un professionnel : un psy.  

Le petit mot de la fin

La maladie d’amour est un fardeau. Certains s’en relèveront d’eux-mêmes au bout de beaucoup d’efforts ou de beaucoup de temps. D’autres auront besoin d’aide et c’est bien normal. Mais il faut arrêter de cacher cette réalité. C’est un mal qui touche plus de personnes que nous le penserions. Ce n’est pas le caractère d’une personne qui l’empêchera de tomber malade. Il ne faut donc pas juger et aider de son mieux nos proches touchés par la maladie d’amour. Aujourd’hui, nos conseillers sont là pour vous écouter, et bien sûr pour vous aiguiller. La voyance sert aussi à cela : connaître les futures déceptions pour mieux les préparer ; connaître les bonheurs futurs pour se remettre de tragédies passées. Si vous êtes actuellement atteint de la maladie d’amour, sachez que chez Malingo.fr nous sommes là pour vous ! Nous sommes à votre écoute !