Les runes divinatoires

Les runes divinatoires

banniereamour

Les runes divinatoires

Tout d’abord les runes divinatoires auraient vu le jour dès le IIIème siècle avant Jésus-Christ. Les runes étaient un alphabet. L’origine de ce langage reste floue. Certains chercheurs ont émis l’idée qu’il se rapprochait d’un ancien alphabet étrusque, utilisé du côté de l’ancienne Italie du Nord, d’autres ont penché pour un héritage plutôt autrichien.

Les runes divinatoires sont devenues populaires. Elles étaient gravées sur des boucliers mais aussi au-dessus des portes, des maisons. Elles étaient censées protéger les vivants et les défunts. Au fil des siècles, les runes ont représenté le monde sacré, le lien entre le visible et l’invisible.

Certains êtres initiés, qui étaient formés au symbolisme et à l’art des glyphes, étaient des experts en « runemal », l’art de tirer les runes. Il ne s’agissait pas vraiment d’obtenir des prédictions pour l’avenir, mais plutôt d’avoir des conseils sur les comportements à adopter et les actions à entreprendre.

La légende des runes divinatoires

Une légende est née à l’époque des Vikings, époque de haute magie runique. Selon la mythologieOdin, un haut Dieu nordique, aurait fait don de ce langage runique à son peuple. L’histoire raconte qu’il aurait passé 9 jours pendu à un arbre par les pieds ! Bien entendu, il n’aurait ni bu, ni mangé. Au terme de ces 9 jours, il aurait reçu en cadeau le secret du langage des runes.

Les Vikings et les Goths étaient particulièrement reconnus dans cet art subtil. D’ailleurs, c’est grâce à eux (et à leurs conquêtes) que nous devons le déploiement des runes en Europe. Le langage concernant les runes divinatoires s’est adapté à la culture de chaque pays.

Le Futhark, le langage runique dont le nom vient des premières lettres de son alphabet : F, U, Th, A, R, K. Il a pris différentes variantes selon les pays. Le premier Futhark germanique, qui s’est développé avec le début de la civilisation chrétienne, était doté de 24 caractères et de trois groupes de 8 runes tandis que le Futhark d’obédience anglo-saxonne était pour sa part composé de 33 caractères.

Les runes divinatoires pouvaient être en bois, en pierre (de menhirs de préférence) ou en métaux. Elles étaient des supports permettant de recevoir des messages des Dieux. Mais elles étaient aussi utilisées comme un système d’écriture pour le commerce ou la justice par exemple. Après le Moyen-Âge, l’écriture runique a perdu de sa superbe. Des terres comme l’Islande, la Suède ont perpétué la tradition runique. Ailleurs, cette coutume s’est peu à peu endormie. Depuis le XXème siècle, les runes refont leur apparition. Certains professionnels de la voyance utilisent ce support en vue d’obtenir des éclairages, des conseils.

Signification des runes divinatoires, leur langage

Avant de vous donner quelques pistes sur le message donné par les runes divinatoires, n’oubliez pas que lors des tirages, certaines runes peuvent se présenter à l’envers ou à l’endroit. Respectez leur sens de sortie car elles sont source d’informations importantes.

Voici la signification de quelques runes :

Fehu
Cette rune incarne les possessions, la richesse et l’accomplissement. On vous incite à vous demander quelles sont vos priorités : vie matérielle ou vie intérieure ?

Sortie à l’envers, cette rune incite à la prudence. Des frustrations sur le plan financier et matériel sont à craindre.

Thurisaz
Cette rune parle de pause et d’observation. C’est un peu comme si vous deviez franchir une étape mais qu’avant, vous deviez observer la situation en toute confiance.

Sortie à l’envers, cette rune vous conseille d’attendre un moment plus propice pour franchir cette nouvelle étape qui vous attend.

Ansuz
Cette rune vous avertit d’un changement inattendu, voire déstabilisant, mais qui est somme toute positif pour votre avenir. Un changement rapide va se produire.

À l’envers, elle précise que vous êtes malmené par vos peurs et vos doutes. On vous invite à tenter de trouver une neutralité, une objectivité dans votre manière de penser afin de ne plus avoir peur du changement.

Raidho
Cette rune évoque un changement, un déplacement, un voyage. Elle traduit aussi une évolution positive suite à des leçons tirées du passé. La communication est favorisée.

À l’envers, la rune annonce une annulation de déplacement ou bien des nouvelles attendues qui n’arrivent pas. La situation est arrêtée pour un moment.

Kenaz
Cette rune parle de potentiel, de développement des capacités. L’énergie, la créativité, le pouvoir sont en mouvement, le succès est annoncé.

La rune Kenza, si elle sort à l’envers, indique qu’une occasion a été manquée, qu’un projet a échoué malgré la bonne étoile qui est toujours présente.

Nauthiz
C’est une rune qui parle de contrainte, de motivation. Le consultant vit sans doute une période de blocage. Il est invité, à travers le message de cette rune, à faire le bilan de son action. Est-il assez motivé, quelles sont ses propres limites ? Il convient de regarder une situation en toute lucidité.

À l’envers, cette rune vous demande ne pas vous dénigrer. Tirez des leçons de la situation en cours tout en restant bienveillant envers vous-même.

Isa
La rune Isa évoque un blocage, une situation non maîtrisée. La période est en stand-by, rien ne semble avancer. Il s’agit de prendre patience et de faire le point sur sa vie, sur ses désirs. L’heure venue, l’action sera au rendez-vous.
Gebo
Cette rune parle d’association, de collaboration, d’union des forces mais aussi de liberté de penser. Rester libre dans l’union, tel est le conseil donné.
Wunjo
La joie prime. Une phase de transformation a engendré le bien-être. Cette énergie positive vous pousse à avancer.

À l’envers, cette rune évoque une crise, une phase délicate mais qui est pourtant riche en enseignements. Elle suggère de ne pas baisser les bras et de persévérer.

Ehwaz
Cette rune indique le mouvement, la transition, l’amélioration d’une situation. Elle est positive car elle marque un succès à venir.

À l’envers, cette rune évoque une situation bloquée. Il est question de remise en question, de revoir sa manière de procéder pour atteindre son but. La situation pourra ensuite évoluer favorablement.

 

Comment tirer les runes divinatoires ?

Il existe plusieurs méthodes simples de tirage des runes divinatoires. Voici une méthode rapide qui vous donnera des réponses claires sur une question.

Sortez de votre sac trois runes au hasard et placez-les ainsi : la première à droite (elle parle de la situation présente), la seconde au milieu (elle renseigne sur la stratégie à mener) et la troisième à gauche (elle donne un éclairage sur le résultat probable). N’oubliez pas que les runes donnent avant tout des conseils pour atteindre vos objectifs. Elles parlent de l’état d’esprit dans lequel vous devez vous trouver face à telle ou telle situation. En cela, elles vont au-delà de la simple prédiction. Elles ont l’art de vous mettre face à votre propre réalité.

Pour aller plus loin dans la découverte des runes divinatoires, voici un support intéressant : « Le coffret des authentiques runes » de Bruno Liévin, éditions Trajectoire.

À bientôt pour un nouvel article !

Anne Bouquet

banniereamour

Auteur de l’article : Team Malingo

Laisser un commentaire