Quelle est la date de la fin du monde ?

Les films, les livres, les religions, et mêmes certains grands noms de la voyance. Tout au 21e siècle semble nous annoncer cette terrible nouvelle. La fin du monde tel que nous le connaissons serait-elle proche ? Nous allons de désastre en désastre autant sur le plan militaire, qu’écologique. Partout autour de nous on imagine de nouvelles guerres nucléaires ou biochimiques. Zombies, maladies incurables, météorites, la fiction s’empare de nos plus grandes peurs et les théories du complot s’enflamment depuis une vingtaine d’année. Mais une fin de l’humanité est-elle réellement en train de se mettre en route. Croyez-vous à la fin du monde ? Nous allons enquêter ! 

La Fin du monde ou l’apocalypse : toute une histoire 

Ce qu’on appelle aujourd’hui “fin du monde” ou “apocalypse” sont tous ces récits ou spéculations racontant comment et/ou quand l’humanité s’éteindra. Parfois la fin du monde représente seulement la fin d’un monde tel que nous le connaissons, comme un renouveau. Mais d’autres fois, il s’agit en fait de la destruction non seulement de notre monde mais aussi de notre planète ou meme de l’Univers. De fait, il y aurait des milliers, que dis-je, des millions de façons possibles pour que l’humanité ne disparaisse. Mais rien n’annoncerait que cette fin du monde arriverait dans 50 ou bien cinq millions d’années. À l’échelle de l’histoire de l’Univers, nous ne sommes qu’au tout début de sa création, et d’ici la fin de l’Univers, il y a le temps que de nombreuses choses se passent.  

Ce qui fait l’importance du phénomène, c’est que de nombreuses religions, philosophies et mythologies se sont représenté cette fin des temps. À vrai dire, c’est un phénomène logique si nous pensons que le modèle qui inspire à l’Homme sa représentation du monde est sa propre représentation. Nous ne pouvons qu’imaginer qu’à notre image, l’Univers naisse, grandisse et meurt. La fin du monde était donc déjà imaginée pendant l’Antiquité. Mais ce sont les trois grandes religions du début de notre millénaire qui ont diffusé cet imaginaire de l’Apocalypse. Ce mot, “apocalypse”, est tiré du dernier livre du Nouveau Testament “l’Apocalypse de Jean”. Ce texte se présente comme prophétique et symbolique : une révélation de Jésus-Christ sur la manière dont l’humanité prendra fin.  

Aujourd’hui, inspiré des textes bibliques, de la science-fiction ou de récentes découvertes scientifiques, les récits sur l’apocalypse pullulent. Pour un bien ou pour un mal ? Qui sait ? Ce qui reste certain c’est que certains signes avant-coureurs nous avertissent peut-être déjà d’un mal à venir. 

Signe de la fin du monde 

Les signes annonçant la fin du monde changent d’une théorie à une autre. Ce qui est particulièrement intéressant, c’est de voir lesquels se retrouvent constamment autant dans les textes anciens que dans les théories récentes. L’oeuvre de l’apôtre Jean et celle de Matthieu (textes bibliques) résonnent de symboliques et de sens qui peuvent éveiller en nous une certaine crainte. L’apocalypse, qui signifie “révélation” en grec est en fait le récit de toutes les catastrophes qui arriveront sur Terre avant que Jésus ne réssucite et n’offre le salut aux hommes. 7 sceaux annonceraient selon ces œuvres la fin des temps : 7 signes de la fin du monde. Les quatre premiers seraient représentés sous la forme de cavaliers. 

  • Le premier cavalier monte un cheval blanc et se présente comme l’Homme (ou la femme) qui sauvera l’humanité. Il s’agit de l’Antéchrist qui mênera en fait l’humanité dans des conflits mondiaux. Les guerres nucléaires du 20e siècle ont semblé atteindre ce point de non-retour. Déjà à l’époque, nombreux étaient ceux qui pensaient qu’il s’agissait d’un signe de la fin du monde. Ce cavalier est le signe de la conquête démesurée des hommes. 
  • Le deuxième cavalier, montant un cheval rouge, apportera une folie meurtrière chez les hommes. Il est le signe de la Guerre. 
  • Le troisième cheval sera noir et celui qui le chevauchera provoquera une grande famine et de grandes sécheresses. Partout autour de nous, nous entendons parler du réchauffement climatique et d’un futur exode dû à la diminution des ressources telles que l’eau potable. Symbole de la faim des hommes. 
  • Le quatrième chevalier, et sa monture pâle ou grise à la couleur de la mort, apportera la maladie et de grandes épidémies mondiales. 
  • Le cinquième signe de la fin du monde serait selon la Bible la persécution des chrétiens dans le monde entier. 
  • Le sixième signe annone de grandes catastrophes naturelles : de grands tremblements de terre et des météorites tombées du ciel. 
  • Finalement, le dernier sceau durerait une année durant laquelle 7 trompettes annonceraient les jugements de Dieu avant son retour auprès des hommes. La première annoncera de grands incendies et tempêtes de grêle détruisant en grande partie la vie végétale sur Terre. La deuxième l’évaporation des océans à cause de la chute d’une nouvelle météorite. À ce stade la plupart de la vie marine sera éteinte. La troisième sera la disparition de l’eau potable (ruisseau, lacs). La quatrième trompette obscurcit la lune et le Soleil. La cinquième annonce une invasion de sauterelles dévorant autant les cultures que les animaux et les hommes. La sixième trompette ouvre les portes des enfers et les démons tuent un tiers de ce qu’il reste de l’humanité. Enfin la septième trompette annonce le jugement de Dieu pour tous les hommes ayant vécu sur Terre, morts ou encore en vie. 

Ce sont là les signes bibliques de l’apocalypse. Certains résonnent en nous (guerre, famine) et peuvent nous faire penser que derrière le message de foi se cache surement les révélations prophétiques de certains voyants de l’Antiquité.  Les voyants qui pratiquaient l’ornithomancie prévoyaient déjà des désastres similaires, et certains se sont en effet produits.

Une Fin des temps ou des fins des temps ? 

Si la représentation transmise il y a des siècles de cela par la Bible est toujours très présente, ce n’est pour autant pas celle qui est la plus représentée aujourd’hui. Ce n’est pas parce qu’elle n’est pas assez réaliste, mais plutôt parce que les avancées sociales et scientifiques nous amènent à représenter notre monde autrement qu’il y a 2000 ans. Ce qu’on imagine d’une “chute de l’humanité”, d’une fin des temps, n’est plus tout à fait la même chose qu’à l’époque de Saint Jean. Malgré cela, de nombreuses similitudes se retrouvent souvent. Voici une petite liste des fins du monde les plus souvent imaginées à notre époque :  

  • Fin du monde par météorite ou autres phénomènes spatiaux. Trou noir, chute de météorite, implosion ou explosion du Soleil… Les théories sont nombreuses. En vrai, un astéroïde aurait dû percuter la Terre en 2036. Mais il a été dévié de sa course et il ne reste qu’une chance sur 1 milliard que la Terre soit percutée par un objet céleste de notre vivant. Après tout, on ne sait jamais ! 
  • Fin du monde par épidémie. Bon là, déjà, ce serait plus probable. Autant un nouveau virus pourrait apparaitre, une mutation résistant à tous nos vaccins. Ou cela pourrait être une arme chimique mise au point par les hommes mais incontrôlable. La grande peur des survivalistes : l’invasion zombie. Possible, plus ou moins. Disons qu’il nous reste encore l’espoir que l’humanité pourrait empêcher la catastrophe avant la diffusion d’une telle épidémie. 
  • Fin des temps par guerre nucléaire. Depuis la seconde guerre mondiale, de nombreuses personnes s’y préparent. Bunker, survivalisme… Bon soyons honnête, si une guerre nucléaire mondiale était déclarée, personne ne serait à l’abri. Ce serait vraiment la fin des temps
  • Invasion extraterrestre. Alors, pourquoi pas. Qui peut nous dire si les autres vies présentes dans l’univers seront hostiles ou amies. À vrai dire, rien non plus ne nous dit qu’elles nous ressembleront et seront intéressée par nous. Ce serait une fin des temps qui nous en apprendrait beaucoup sur l’Univers. Consolons-nous au moins avec cette idée, parce que là nous ne pourrons pas faire grand-chose pour empêcher cette possibilité. 

Le Réchauffement climatique fin du monde inexorable ? 

Mais soyons honnête avec nous-mêmes. Toutes ces possibilités sont réelles de la fin du monde tel que nous le connaissons. Mais elles ont vraiment très peu de chance d’arriver. Cet article n’est pas comme les autres : une vulgarisation des légendes et des disciplines spirituelles. C’est un article engagé. Car la fin du monde pourrait être plus proche que nous le pensons. Tous les voyants s’accordent pour le dire, nous sommes en train de tuer notre planète et un jour elle nous le rendra. Ce qui nous met le plus en danger aujourd’hui, ce n’est pas une menace extérieure. C’est nous ! Le réchauffement climatique est une fin du monde qui arrivera bien plus vite que nous le pensons. Nous parlons de dizaines d’années pour la détérioration du monde comme nous le pensons.   

Mais le réchauffement climatique fin du monde, c’est quoi ? C’est un dérèglement de la température globale à la surface du globe. Il est dû en grande partie à une forte émission de CO2 ces dernières décennies qui ronge la couche d’Ozone. Une couche de gaz qui nous protège des rayons cancérigènes du Soleil et de la plupart de sa chaleur. Quand la chaleur monte sur Terre, les pays proches de l’équateur deviennent invivables provoquant de grandes migrations des habitants vers les pays tempérés. Les banquises fondent faisant monter le niveau des eaux et réduisant encore les territoires habitables. De nombreuses espèces animales et végétales disparaissent, privées de leur environnement. Nous avons donc moins de biodiversité, moins de nourriture. Et ce réchauffement climatique de fin du monde nous apporte de nombreuses catastrophes naturelles.  

Les scientifiques ont calculé que si les pays développés ne décident pas de moins produire et de plus partager au plus démunis, nous connaitrons de notre vivant une fin du monde contemporain. Les gouvernements tomberont sous la souffrance du peuple et de nombreuses guerres seraient déclarées. Nous ne parlons plus de milliers ou centaines d’années mais de 20 ou 50 ans. Il est temps d’agir si nous ne souhaitons pas voir venir la fin du monde tel que nous le connaissons.